Voitures neuves  Voitures d'occasion  Partenaires  Actualité

Des offres jusqu'à -35% sur des voitures neuves directement chez vous !
Cliquer ici...

Demandes d'achat de voitures sur ze-voiture.fr

9 mars 2010

Faut-il acheter un véhicule via Internet ou dans une concession ?

Classé dans : Uncategorized — Mots-clefs : — Joel @ 9:41
Acheter un véhicule est un casse-tête : choisir le modèle, définir les options, bien souvent il est compliqué de trouver le véhicule qui correspond aux multiples utilisations que l’on en fait. Ce choix peut être facilité en se rendant dans des concessions physiques, mais souvent le futur acquéreur est déjà très bien renseigné grâce aux revues spécialisées …et à Internet. Une fois ce choix arrêté, reste la question de son lieu d’achat. Faut-il l’acheter via Internet ou non ? Les prix généralement plus bas cachent-ils des défauts ou problèmes à venir ?
Tout d’abord, il faut se souvenir d’un point évident mais souvent oublié dans ce type de débat : un même véhicule vendu dans une concession classique, ou par un mandataire, ou via Internet … provient de la même usine … et bénéficie à ce titre des mêmes garanties constructeur … Certes, les premiers mandataires qui se sont lancés sur ce marché ont causé un peu de tort en livrant des véhicules qui ne correspondaient pas à celui commandé. Ces indélicats ont disparu pour la plupart du marché.
Alors si le véhicule est identique, qu’il dispose des mêmes garanties, pourquoi est-il généralement moins cher sur Internet ? Pour plusieurs raisons : un point de vente, physique ou via Internet, doit gérer un certain nombre de coûts : personnel, locaux et leur entretien, publicité, stocks des véhicules (!) et immobilisation des véhicules de démonstration ou d’essai. Les acteurs sur Internet ont alors plusieurs avantages : ils amortissent une grande partie de ces coûts à l’échelle nationale (si ce n’est plus). Ils peuvent aussi acheter leurs véhicules en dehors de la France dans des pays souffrant de difficultés à vendre (contrairement au concessionnaire français qui achète à la Direction Commerciale française). Enfin, les acteurs sur Internet n’ont pas à entretenir un show room, ni de véhicules de démonstration ou d’essai, et sont bien souvent implantés physiquement bien loin des zones commerciales classiques pour bénéficier de coûts locaux (taxes, loyers etc …) nettement plus intéressants (sans compter les aides de l’Etat dans certaines zones).
Un acteur sur Internet pourra donc ainsi vous proposer le même produit sous les mêmes garanties qu’un concessionnaire mais à un prix plus intéressant.
Reste ensuite la question de l’entretien du véhicule. Mais ne vous inquiétez pas, votre concessionnaire oubliera généralement bien vite que ce n’est pas lui qui vous a vendu le véhicule : c’est principalement grâce à l’entretien des véhicules qu’ils vivent aujourd’hui …
Donc même si le choix est parfois plus limité, acheter sur Internet à un acteur connu et réputé ne devrait pas poser de cas de conscience !

16 janvier 2010

Le tuning automobile fait peau neuve

Classé dans : news — Mots-clefs :, , , — Patrick @ 12:02

Bon, quand on parle de tuning, on fait souvent sourire. On imagine tout de suite une 206 ou un Clio avec des couleurs acidulées, des ailerons plus gros que la voiture, le bruit infernal d’une sono à fond, et un conducteur généralement jeune caché derrière ses lunettes de soleil, le poignet gauche (pas la main !) posé sur le haut du volant, la main droite jouant avec le réglage de l’ampli (pour faire attention de ne pas vider en quelques minutes la batterie …). « Ah la bagnole de Portos » était souvent la réflexion qui suivait le bruit pétaradant d’un échappement digne d’un supercar (même si le bloc d’1,6l conservait ses 110 CV) !
Arrêtons de sourire …
Vous connaissez beaucoup d’activités générant en France plus d’1 milliard d’euro de chiffres d’affaires (en Allemagne, c’est près de 5 fois plus !!) ? Vous pouvez me citer les noms de clubs réunissant plus de 200 000 adhérents qui dépensent des sommes folles par voiture, jusqu’à 20 ou 25% du prix du véhicule neuf ? Rappelez moi le nom de la dernière exposition qui a réussi à réunir près de 75% de ses fans à l’échelle nationale (le Paris Tuning show en l’occurrence, avec 170 exposants, excusez du peu) …
Donc on peut sourire … mais ce mouvement a déjà réussi à passer l’épreuve du temps. Aujourd’hui, le tuning se fait plus discret mais bien plus professionnel. Ces principaux acteurs s’attaquent à des modèles milieu et haut de gamme … autant de BMW ou Mercedes qui ne souffrent finalement pas de passer entre leurs mains. Rappelons d’ailleurs que AMG à l’origine était un préparateur classé dans la catégorie tuning … et que Mercedes aujourd’hui met les AMG dans son catalogue officiel.
Enfin, on peut faire une dernière remarque : ces véritables amoureux des voitures que sont les passionnés de tuning font tellement attention à leurs réalisations … qu’ils sont nettement moins impliqués dans les accidents de la route que la moyenne des autres conducteurs.
Alors, respect ….

5 janvier 2010

5 étoiles au crash test C-NCAP pour la Roewe 550 !

Classé dans : constructeurs — Mots-clefs : — Joel @ 8:42

Je parle bien du C-NCAP et non de notre Euro-NCAP que tout le monde connaît bien. Et il s’agit bien d’une Roewe qui (pour le moment) n’est pas destinée au marché européen.
Mais l’événement reste d’importance ! En effet, au-delà des problèmes de plagiat, de réseau commercial embryonnaire ou d’absence de services après-vente, les constructeurs automobiles chinois qui tentent de percer en Europe souffrent principalement d’une image extrêmement négative sur le plan de la sécurité.
Tout le monde se souvient de la curiosité, de la stupeur et des sourires narquois lorsque certains constructeurs automobiles européens avaient habilement convoqué la presse pour un crash test sur un véhicule chinois importé. Le résultat avait été significatif : voiture explosée, cellule de l’habitacle déformée, impacts jugés létaux sur les occupants … A l’époque, ce résultat avait principalement servi à minimiser l’arrivée prochaine et l’impact des voitures chinoises sur le marché européen.
Mais le temps passe, et Roewe (qui certes a racheté Rover) vient donc de sortir un nouveau véhicule qui passe fièrement ce type de tests… Cela montre que si les chinois savent apprendre (voire copier) le style des automobiles européennes, ils savent aussi comprendre et s’inspirer des techniques et technologies européennes (en l’occurrence de Rover ici) pour sortir des modèles beaucoup plus sécuritaires …
Et cela, c’est inquiétant non pas pour les occupants de ces véhicules bien entendu, mais pour nos millions d’emplois directs et indirects liés à la construction automobile française (et européenne si l’on devait voire plus large).

2 décembre 2009

Brillance, Chery, Geely ?…

Classé dans : constructeurs — Mots-clefs : — Guy @ 10:55

Vous ne connaissez pas ? Pas encore, mais vous allez vite apprendre à les reconnaître dans nos rues. En effet, il s’agit de marques de voitures chinoises. Non non, ne riez pas ! Ils arrivent, avec des arguments de choc. Il est loin le temps de la pub de l’AX sur la muraille de Chine. Aujourd’hui, c’est Chery qui vend en Europe des 4×4 à 50% du tarif d’un véhicule « équivalent » d’origine européenne.
Certes, il faut s’entendre sur le mot « équivalent ». La motorisation ni même la qualité ne suffisent pas à comparer des véhicules chinois et européens.
D’abord, il faut trouver le réseau balbutiant des chinois, il faut supporter un après-vente approximatif (équipes peu formées, peu de véhicules et d’historiques sur lesquels s’appuyer …). Mais ces défauts de jeunesse n’empêcheront pas ces constructeurs chinois de vendre à des prix défiant toute concurrence des véhicules qui finalement au 1er coup d’œil … ne sont pas si différents de nos véhicules européens !
Et c’est là peut-être que réside le principal problème aujourd’hui des constructeurs de voitures chinoises : même s’ils ne veulent pas l’admettre, on peut facilement dire que le design n’est pas leur point fort, et que pour combler cette lacune, ils se sont très (trop ?) inspirés de modèles européens à succès. Attendons de voir si les procédures engagées contre eux pour plagiat vont les freiner … pour combien de temps ?

17 novembre 2009

Les voitures chinoises : prélude d’un débarquement ?

Classé dans : constructeurs — Mots-clefs : — Guy @ 5:00

Non, l’information ne fait pas sourire tout le monde. L’Allemagne regarde déjà avec beaucoup d’intérêt les résultats d’une berline chinoise de luxe (fabriquée par un partenaire de BMW, et dessinée par Guigiaro …). Certes, la liste des options est longue. D’accord, le réseau commercial n’est pas très étendu. Bien entendu, le service après-vente est tout neuf ! Mais bon, lorsque l’on regarde le prix, cela laisse rêveur, inquiet, dubitatif …
Qui plus est, la crise est loin d’être finie aux yeux des consommateurs, entre autres en France où la prime à la casse tient à bout de bras le marché automobile dont les soi-disant bons résultats d’octobre cachent une triste réalité : les réseaux n’ont jamais été aussi peu rentables, et nombre de marques vont terriblement souffrir (Rachat ? Disparition ?) en 2010.
Alors, lorsque les chinois alignent des prix aussi alléchants, bon nombre de leurs points faibles (image, réseau, fiabilité …) commencent à s’effacer. Et si l’on tient compte de l’échelle de temps de l’automobile, il ne faudra guère plus d’une génération ou deux pour que nos chinois apprennent, corrigent, améliorent leurs produits et services.
Après tout, il y a 5 ans, nous faisions tous les mêmes remarques sur les véhicules coréens. Or aujourd’hui, ils ont toute leur place sur le marché, à tel point que ces véhicules coréens commencent à être choisis dans des parcs de leasing professionnels. Si les chinois réitèrent ce type de pénétration de notre marché européen, on peut parier que cela se fera au détriment principalement des voitures européennes … et non des coréennes.

11 novembre 2009

530 nouveaux radars automatiques en 2010

Classé dans : en France — Mots-clefs :, — Patrick @ 5:04

Et oui, on a du mal à l’admettre, mais on est tous mis dans le même sac : conducteur avec 2 ans de permis ou 20 ans, conducteur n’ayant jamais eu d’accident ou celui étant à l’origine d’un accident par an, celui n’ayant jamais consommé alcool ni stupéfiant et celui jonglant avec ses derniers points de permis … on a tous droit à cette très mauvaise démagogie nous renvoyant à nos années d’école où la faute du mauvais élève punissait toute la classe. Notre gouvernement saute donc sur l’occasion d’un accroissement du nombre de tués pour justifier la mise en place prochaine de 510 nouveaux radars automatiques en France. Sans parler bien entendu de la rentabilité économique de ces radars, et de leur efficacité très locale (200 m avant, 100 m après).
Mais c’est comme cela : le gouvernement nous cache les vraies raisons des accidents, utilise des chiffres sans les remettre dans un vrai contexte d’analyse scientifique, et préfèrent communiquer sur leurs solutions de radars rentables (à défaut de trouver de vraies solutions coûteuses pour remédier à l’accidentologie en France) même si le fait même que le nombre de tués en croissance montre leur inefficacité intrinsèque à limiter le nombre d’accidents.
Un bémol cependant : un grand nombre de ces nouveaux radars ne seront pas affectés au contrôle de la vitesse mais à celui du respect des feux rouges. Et là pour le compte, tout bon conducteur ne sera pas gêné par ce type de radar : en effet, un feu rouge est équivalent à un mur pour un conducteur respectant les autres utilisateurs de la voie publique !

8 novembre 2009

Revendications territoriales et plaques d’immatriculation

Classé dans : news — Mots-clefs : — Patrick @ 8:22

Certains se souviennent peut-être de cette féroce bataille qui opposait quelques élus « provinciaux » aux « technocrates parisiens ». L’enjeu était de taille : l’appartenance régionale et la culture locale étaient en péril avec la disparition possible du numéro de département sur les nouvelles plaques d’immatriculation. La bataille a donc été finalement remportée « contre les Parisiens » permettant à tout un chacun de choisir librement son département de revendication à défaut d’appartenance.
Résultat aujourd’hui : le département choisi n’est souvent pas celui du domicile, certains cherchant par exemple sur leur plaque une chaleur et un soleil méditerranéen qu’ils ont du mal à trouver sous leur ciel du nord … La palme reviendrait aux habitants d’Ile de France qui seraient ceux qui mettraient le moins en avant leur département d’appartenance, en espérant ainsi que leur carrosserie et leurs pneus échapperaient plus facilement aux lames provinciales.
Ceci étant, le drapeau breton ou la tête de Maure restent des visuels bien plus puissants pour celles et ceux qui désespèrent tellement de leur manque d’identité locale. Pour ma part, le « F » français et le drapeau européen resteront les meilleures marques d’identité sur ma plaque d’immatriculation boueuse …

2 novembre 2009

Bugs dans nos plaques d’immatriculation

Classé dans : news — Mots-clefs : — Patrick @ 9:13

Las … Tout le monde le craignait, voire était prévenu … donc personne n’a été surpris dans les préfectures lorsque le bug a frappé jeudi 15 octobre : un vrai jeudi noir, ce qui a amené le Ministère de l’Intérieur à mettre en place une cellule de crise. Une petite demi-heure de fonctionnement, et tout le système est tombé, empêchant ainsi d’immatriculer (enfin) un grand nombre de véhicules d’occasion avec le nouveau système désormais en vigueur de nos plaques d’immatriculation. Et le lendemain 16 octobre ne fut guère plus reluisant. Pourtant, plusieurs mois avaient été pris pour préparer le lancement de la nouvelle numérotation sur les véhicules d’occasion.

Il est vrai que lancer une nouvelle application informatique sur la base d’une autre qui existe déjà (et a déjà été débuguée) doit être un véritable travail d’Hercule ! Certains ont souri … sauf les clients qui n’ayant pu être correctement immatriculé se sont fait contrôler au détour d’un vilain hasard par les forces de l’ordre (dont l’indulgence avait été demandé par leur Ministère de tutelle).

9 octobre 2009

Mercedes SLS AMG

Classé dans : Uncategorized — Mots-clefs : — Patrick @ 10:26

Mercedes tenterait-il de faire revivre une de ses flèches d’argent, la 300 SL ? On devra attendre 15 à 20 ans pour comprendre si cette nouvelle SLS AMG laissera des traces dans l’histoire équivalentes à la renommée de sa très célèbre devancière. Les portes papillon n’y suffiront pas bien entendu, pas plus que le V8 6,3l de 571 CV. L’aura d’un véhicule et sa capacité à passer l’épreuve du temps sans une ride sur la carrosserie se trouvent ailleurs : la compétition, la fiabilité, le volume de production limité, quelques apparitions de marque (films, stars propriétaires) etc… font des voitures de légende : quelques Aston ou autres Ferrari GTO sont là pour en témoigner !
Mais bon, en attendant, Mercedes nous sort un autre de ses joyaux qui donnera le torticolis à bien des passants. D’ailleurs, pour ceux que cela intéresse, j’en ai demandé une pour mon prochain anniversaire, si possible avec une carrosserie aluminium, des sièges Nappa crème, des encarts en carbone ….

2 octobre 2009

Voiture électrique ou voiture écologique ?

Classé dans : news — Mots-clefs : — Patrick @ 10:34

Avec les derniers salons automobiles mais aussi les résultats électoraux des Verts, nos chers (au sens économique, bien entendu) politiques n’arrêtent pas de vanter la future automobile 100% électrique. Les constructeurs s’en frottent les mains, cherchant toute occasion de récupérer des subsides publics. Ceci étant, on commence à entendre des voix écologiques (sic !) nous expliquer qu’un véhicule particulier 100% électrique n’est pas une solution verte…
En effet, l’impact sur l’environnement d’un tel véhicule doit être pris en compte sur toute sa durée de vie (production, utilisation, recyclage). Et avec les problèmes de fabrication et de recyclage des batteries, et surtout celui des besoins supplémentaires en électricité pour charger un hypothétique futur parc automobile électrique, certains spécialistes nous expliquent qu’un véhicule 100% électrique produirait pendant sa durée de vie l’équivalent d’une moyenne de 126 g de CO2 par km. Or bien des constructeurs sortent d’ores et déjà des véhicules thermiques classiques à moins de 100 g de CO2 au km. Sans parler ni des futurs moteurs à basse consommation, ni des hybrides, ni de l’hydrogène …
Donc le 100% électrique, est-ce une solution pour les collectivités ? Les particuliers ? Ou pour les constructeurs automobiles en mal de financement de leur R&D …

Articles plus anciens »

Canonical URL by SEO No Duplicate WordPress Plugin

HomeVoitures neuvesVoitures d'occasionPartenairesMentions légalesNous contacter
Copyright © 2009-2010 portail ze-voiture.fr - Tous droits réservés